Bbass prend de la hauteur

Notre cabinet dispose désormais d’un drone pour les acquisitions aériennes. Ce drone dispose d’un système de positionnement (type GPS) et d’un appareil photo de haute résolution.

2 de nos collaborateurs ont ainsi procédé aux habilitations auprès de la DGAC pour le brevet de télé-pilotes.

Le drone va quadriller un secteur d’étude à une altitude pouvant varier de 10m à 150m tout en prenant des photographies à la verticale. Des points de repères au sol assurent le rattachement planimétrique et altimétrique du chantier.

Une fois au bureau ces données sont traitées par photogrammétrie. C’est à dire qu’à partir de plusieurs dizaines ou centaines de photo, une seule orthophoto globale est créé. Celle ci permet le mesurage direct des distances. Ensuite un modèle 3D de la surface est créé de manière à pouvoir calculer des volumes, des courbes de niveaux.

La photogrammétrie permet d’effectuer des relevés sur des grandes surfaces ou des sites qui ne seraient pas accessibles ou dangereux par voie terrestre.

Cette technologie est encore vouée à évoluer dans les prochaines années, affaire à suivre…

Recent Posts

Leave a Comment